Les demi-finales de la Copa América Centenario approchent.

(21 juin 2016) L’Argentine, les États-Unis, le Chili et la Colombie se sont qualifiés parmi les quatre meilleures équipes du tournoi et définiront les finalistes à l’issue de deux duels de choc. Revoyons ensemble quelques informations clés des sélections arrivées en demi-finales.

Copa América Centenario

DEMI-FINALE 1 : 21 juin dans le NRG Stadium (Houston, Texas)

ARGENTINE :

La sélection de Martino est l’unique à avoir gagné tous ses matches durant la Copa América Centenario. Elle est également la plus buteuse du tournoi avec le Chili (14). Avec 50 tentatives de tirs, elle se place en troisième position et est l’équipe avec le plus de fautes reçues (64).

Dans l’histoire de la compétition, c’est la seconde fois qu’elle y parvient avec 14 buts inscrits, une fois de moins que l’Uruguay. L’Argentine est même parvenue 13 autres fois en finale. Justement, elle vient de jouer l’instance définitive  de l’édition 2015 au Chili, où elle a perdu face au local lors des tirs au but.

ÉTATS-UNIS :

L’équipe locale, dirigée par l’Allemand Jürgen Klinsmann, participe au tournoi continental pour la quatrième fois de son histoire. En 1993, elle a été éliminée en première phase ; en 1995 en Uruguay, elle a atteint les quarts de finale et en 2007 au Venezuela, elle a également été éliminée dans la phase de poule. Au total, elle a déjà disputé 16 matches avec cinq victoires, deux matches nuls et neufs défaites.

Durant la Copa América Centenario disputée dans son pays, elle a accumulé trois victoires et une défaite, au début du championnat face à la Colombie. De plus, elle a marqué sept buts et s’en est pris seulement trois.

Dans le cadre de cette compétition, les États-Unis ont déjà affronté l’Argentine deux fois : en 1995, les Nord-Américains ont triomphé par 3 à 0 alors qu’en 2007, l’équipe argentine alors dirigée par Alfio Basile a empoché la victoire 4-1. Ces deux rencontres se sont déroulées en phase de poule.

DEMI-FINALE 2 : 22 juin dans le Soldier Field (Chicago, Illinois)

CHILI :

L’équipe menée par Juan Antonio Pizzi en est à sa 38e participation. Dans l’édition de 2015 disputée dans son pays, il a obtenu son premier titre à la suite de tirs au but en finale face à l’Argentine.

Dans cette édition, c’est l’équipe la plus buteuse (14, tout comme l’Argentine). La moitié de ses buts ont été marqué en quart de finale contre le Mexique, avec un score historique de 7 à 0. De plus, elle est celle qui a tiré le plus de buts (63) et qui a effectué le plus de passes (2 366). Eduardo Vargas est le buteur du tournoi avec 6 réalisations inscrites.

COLOMBIE :

Tout comme le Chili, les ordres de l’Argentin José Néstor Pekerman ont obtenu une seule fois le titre, en 2001, lorsque le tournoi se déroulait dans leur pays. Avant cela, leur meilleur résultat était vice-champion de 1975. Au total, elle enregistre 21 participations avec 110 matches, 41 victoires, 24 matches nuls et 45 défaites.

Les Colombiens et les Chiliens se sont affrontés 9 fois dans les tournois passés avec 6 victoires pour la Roja, deux égalités et une seule victoire des Cafeteros. Cette dernière a eu lieu en 2001 avec un résultat de 2 à 0 en phase de poules, précédente rencontre entre ces deux équipes. La victoire la plus marquante du Chili était en 1979 avec un 7-0 pour la poule A.