Une Coupe à la hauteur d’un centenaire

Une Coupe à la hauteur d’un centenaire

(28 juin 2016) La Copa América Centenario disputée aux États-Unis a été remplie de surprises, d’émotions et d’un bon football dans des stades spectaculaires, démontrant un public merveilleux de tout le continent. Avec TOTAL, passez en revue les informations importantes du tournoi.

Copa América Centenario - Journée-22

Le tournoi continental qui a célébré le centenaire de sa première édition est terminé. Le Chili, mené par Juan Antonio Pizzi, a remporté le titre après avoir battu l’Argentine en finale. En effet, suite au match nul pendant le temps réglementaire, le Chili s’est imposé par séance de tirs au but (4-2). Ici, on reverra le plus remarquable que nous a laissé la Copa América Centenario.

-Le tournoi a eu une totalité de 91 buts avec le Chilien Eduardo Vargas comme meilleur buteur (6). L’Argentine a été l’équipe avec la plus grande quantité de buts marqués (18 en six matchs).

-La plus large victoire du tournoi a été inscrite par le Chili, dans le match des quarts de finale, où les Sud-Américains se sont imposés 7 à 0 face au Mexique dans le  Levi's Stadium. Vargas (4), Edson Puch (2) et Aléxis Sánchez ont marqué les buts. Au premier tour, le Brésil a également explosé l’Haïti 7-1.

-Justement, l’équipe menée par Dunga est devenue une des grandes surprises à cause de son élimination rapide en phase des poules aux mains du Pérou, événement qui ne s’était pas produit depuis 1987. L’Uruguay, plus grand vainqueur du tournoi avec 15 trophées, a aussi été éliminé au premier tour, comme le Paraguay.

-De plus, le Chili s’est approprié le prix du meilleur joueur du tournoi, obtenu par Alexis Sánchez. De même, Claudio Bravo a été récompensé comme étant le meilleur gardien de but. L’Argentine a reçu le prix au fair-play.

- La Copa América Centenario a accueilli deux nouveaux débutants, tout deux d’Amérique centrale : l’Haïti et le Panama. Les Haïtiens ont partagé la poule avec le Pérou, l’Équateur et le Brésil. Les grenadiers ont perdu leurs trois matchs mais ils ont offert un moment historique en marquant un but contre le tout-puissant Brésil (défaite 1-7 dans le Citrus Bowl), grâce à Marcellin. D’autre part, le Panama a eu un niveau remarquable : dans son parcours, les Panaméens ont vaincu la Bolivie (2-1), ils ont ensuite été explosés par l’Argentine (0-5) et ont finalement souffert face aux Chiliens (4-2).

-La grande surprise dans les quarts de finale a sans doute été le Venezuela. Tout proche de remporter la première place du Groupe C, les Vénézuéliens ont battu la Jamaïque et l’Uruguay (1-0 les deux) et ont fait match nul contre le Mexique (1-1), se plaçant à la deuxième place de la poule. Ainsi parmi les huit meilleurs, le Venezuela a été éliminé par l’Argentine et a obtenu la sixième position du tournoi. Cette participation a été la troisième meilleure dans leur histoire.

-Les États-Unis, pour la première fois hôte et dans leur quatrième participation, ont réalisé un beau parcours en accédant aux demi-finales. Les Nord-Américains ont terminé premiers du Groupe A et ont battu l’Équateur en quarts 2 à 1. Ensuite, ils n’ont pas pu accéder au podium à cause de leur défaite face à la Colombie (1-2).

-Les résultats de la Copa América Centenario ont eu de fortes conséquences. Ramón Díaz, entraîneur du Paraguay, et Dunga, du Brésil, ont démissionné après avoir souffert de leurs éliminations en phase de poule. La nouvelle la plus résonnante a  eu lieu après la finale : Lionel Messi, le meilleur joueur du monde, a renoncé à la sélection argentine après avoir perdu face au Chili.

?? ?? ?? ??