L’Argentine est une nouvelle fois en finale après une large victoire contre les États-Unis.

(21 juin 2016) À Houston, l’équipe menée par Gerardo Martino a explosé les Nord-Américains 4 à 0  et s’est offert une nouvelle finale, comme dans l’édition précédente. Lavezzi, Messi et Higuaín, à deux reprises, ont marqué les buts de la franche victoire albicéleste.

Copa América Centenario - Journée-18

À Houston, dans le stade NRG, l’Argentine a démontré un niveau magnifique de football et a battu clairement les États-Unis grâce aux buts d’Ezequiel Lavezzi, de Lionel Messi et d’un doublé de Gonzalo Higuaín. Désormais, l’Albicéleste disputera la finale du tournoi, comme en 2015, et attend le Chili ou la Colombie.

Dès le début du match, l’équipe de Martino a démontré tout son potentiel. À la troisième minute, Messi a pris à contrepied la défense américaine avec un astucieux centre en feuille morte, reprise de la tête au premier poteau par Lavezzi pour ouvrir le score.

La star argentine a doublé la mise à la 32e minute d'un coup franc sublime. Ainsi, Messi a marqué son 55e but avec l’Albiceleste, en dépassant le record de Gabriel Batistuta pour devenir le meilleur buteur de l’histoire de la sélection argentine.

En seconde période, Higuain, héros dans les quarts de finale face au Venezuela, s'est offert un doublé (50e, 86e) pour valider définitivement le succès. D’abord, l’attaquant de Naples a exploité une erreur défensive afin d’inscrire la troisième réalisation argentine. Puis, à cinq minutes du coup de sifflet final, Messi, en récupérant une relance hasardeuse, a servi Higuain pour son deuxième but de la soirée.

Les États-Unis, avec une bonne performance jusqu’aux demi-finales, se sont vus réduits face au niveau démontré par l’équipe sud-américaine puisqu’ils n'ont cadré aucun tir. L’Argentine, vainqueur de tous ses affrontements dans la Copa América Centenario, jouera de nouveau le match décisif du tournoi continental. À noter la sortie de Lavezzi sur blessure, après avoir souffert d’une fracture du coude suite à une chute sur des panneaux publicitaires.

Mercredi, les Argentins connaitront leur futur rival lorsque le Chili et la Colombie s’affronteront dans le Soldier Field, situé à Chicago.